article comment count is: 0

Scandale au Sénat : une histoire de fric et de champagne

Le mercredi 29 avril dernier, la sénatrice Bijoux Goya demandait des comptes à Alexis Thambwe Mwamba sur les rénovations  de la salle des conférences internationales du Palais du peuple. Une démarche qui n’a pas plu au président du Sénat. Puisque ce dernier s’est laissé aller de manière choquante à des confessions acerbes.

Revue de presse sur un scandale de mœurs à la Chambre des sénateurs, qui a défrayé la chronique au cours de la semaine.

Des réponses vagues et un langage déplacé

À la question de Bijoux Goya sur l’octroi du marché des travaux de construction, Thambwe Mwamba sans mâcher les mots, insinue que ce serait plutôt la moralité de la sénatrice qui devrait être remise en cause, et non pas la sienne.

« Vous vouliez mon appui pour devenir questeur du Sénat. Vous m‘avez dit que nous allons nous faire du fric si vous êtes élue questeur », rapporte Actualite.cd.

Alexis Thambwe ne s’est pas arrêté là. Actualité.cd rapporte encore ces propos du président du Sénat : « Toujours pendant cette période de campagne, vous m’avez invité à plusieurs reprises chez vous, pour boire du Champagne. J’ai toujours refusé poliment et systématiquement. »

Une attaque verbale répugnante

« Ce scandale répugnant jette de l’opprobre sur l’institution du Sénat, sur la République et sur notre nation », titre Politico.

Selon le député de l’opposition Claudel Lubaya, cité par Politico, ce scandale « déshonore l’homme et porte atteinte à la dignité de la femme. La République n’a plus de valeurs ni de repères. Elle a entamé et accéléré sa décadence. »

Vives réactions du côté de (l’Acaj (Association congolaise pour l’accès à la justice) qui montre son désappointement. «Thambwe Mwamba s’est déshabillé, a déshabillé Bijoux Goya, a déshabillé le Sénat et déshonoré la République », écrit Actualite.cd.

Des excuses et une démission

Quant à Jean-Claude Katende, président national de l’Asadho, il réclame la démission de Thambwe Mwamba. « S’il y a encore des femmes dans ce pays, elles doivent se mobiliser pour exiger la démission de Thambwe Mwamba », indique Le Potentiel.

Le collectif RespecteMoi, à ce propos, appelle Alexis Thambwe à « présenter des excuses publiques à l’endroit de la sénatrice Bijoux Goya Kitenge, humiliée, et de toutes les femmes Congolaises à travers elle », écrit Actualite.cd dans un autre article.

La sénatrice Bijoux Goya Kitenge ne compte pas non plus rester sans réagir. Elle promet de déposer une plainte indique, Cas Info.

De son côté, Thambwe Mwamba clame malgré tout son respect pour les femmes : « J’ai énormément de respect pour la femme congolaise que je ne peux jamais insulter. J’ai une mère, une femme et des filles  », rapporte Zoom Eco. Quant à la question posée par la sénatrice Goya, il répond : « La passation de marché pour réhabiliter le Sénat a suivi les règles », titre pour sa part, Radio Okapi.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion