Joseph Kabila, ancient président de la RDC
article comment count is: 3

Le sénateur Kabila s’apprête à siéger, le président Tshisekedi dans l’embarras

Plus de trois mois après son investiture, le président Félix n’a pas toujours de gouvernement. La semaine dernière, son camp ainsi que celui de son prédécesseur Joseph Kabila, auraient enfin trouvé une entente, d’après les médias congolais. L’ancien président quant à lui, sénateur à vie d’après la Constitution, annonce enfin qu’il va siéger à la chambre haute du Parlement.

« Felix Tshisekedi dans la tourmente », titre Le Potentiel à propos des mandats de députés invalidés par la Cour constitutionnelle. Il décrit le président congolais comme pris entre le manteau et l’enclume. Le média kinois cite d’une part son allié Kabila et sa majorité à laquelle profitent les sièges des opposants invalidés. D’autre part, il mentionne les pressions d’anciens alliés du président de la République qui, à l’instar de Martin Fayulu, le soupçonnent de vouloir « assassiner l’Etat de droit et la démocratie ». En réalité, commente Le Potentiel, « tout ce qui arrive aujourd’hui à Félix Tshisekedi était prévisible ».

Le FCC ne lâche pas prise…

La plateforme de l’opposition Lamuka, qui a ainsi vu 23 sièges de ses députés invalidés par la Cour constitutionnelle « n’abdique pas », fait remarquer La Prospérité. Les députés de Lamuka ont suspendu leur participation dans les Assemblées nationale et provinciales. En plus, avec sifflets et lampes la nuit, ils « tiennent toujours des sit-in devant la Cour constitutionnelle. Ils y ont d’ailleurs passé la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 juin, en attendant le réexamen de leurs différents dossiers par les juges de la Haute Cour. »

Pour sa part, Le Phare pointe « l’agenda caché du FCC et du PPRD ». Ce média kinois considère la démission du vice-président de la Céni, Norbert Basengezi, comme un stratagème de la coalition de l’ancien pouvoir visant à empêcher tout contrôle de la gestion de la centrale électorale congolaise.

Basengezi, ainsi que le président de la Céni, Corneille Nangaa,sont accusés par le trésor américain de détournement de 100 millions de dollars destinés à l’organisation des élections. « L’autre dividende attendu de la fuite en avant de Norbert Basengezi, commente le média, c’est la mise entre parenthèse de l’option de la restructuration de la Céni, en vue d’en faire une institution réellement indépendante du pouvoir exécutif et des partis ou regroupements politiques d’origine de certains de ses délégués ».

Enfin Joseph Kabila va siéger au Sénat

Fort de sa majorité dans les institutions législatives, Joseph Kabila s’apprête à siéger en tant que sénateur à vie, comme le prévoit la Constitution pour les anciens chefs d’Etat élus. « J’irai au Sénat après la mise en place du bureau définitif », a annoncé Joseph Kabila samedi 22 juin, alors qu’il recevait 91 sénateurs du FCC sa plateforme politique, écrit Actualite.cd. Ces sénateurs, indique le site Actualité.cd, étaient allés lui confirmer qu’ils sont membres du FCC.

« Il n’y aura pas de casses » dans la course à la présidence du Sénat, titre pour sa part Cas-Info qui note l’assurance de Joseph Kabila.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. que kabila laisse fatshi faire son travail il sait bien qu’il l’auteur de la misère qui règne jusqu’à présent au Congo ;alors il mérite même la prison .bref on est fatigue de lui.

    1. Réfléchis deux fois avant de lâcher un mot de ta bouche ! Les kasaïen qui casse brules les choses ici a lubumbashi est-ce qu’ils sont du fcc ? Que le président fait juste son travail et qu’il cadres ses militants. Il est le garant de la constitution. Kabila a déjà laissé le pouvoir. Allons de l’avant.

  2. le Congo na pas besoin d’un démocrate moins encore d’un tyran mais mieux d’un dictateur discipliner
    et il est clair que kabila moins encore felix ou fayulu sont loin de l’fayu
    cherchons encore je suis congolais et je sais que pour diriger les congolais faut les connaître et les maîtriser
    nous avons besoin de la correction si non la me gestion, égoïsme et autres qui tende a faire souffrir le peuple fera partie de notre nature.

Cookie Policy

Nous utilisons des cookies analytiques / de performance pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En savoir plus.

Non