article comment count is: 2

Seth Kikuni : le candidat qui veut « faire entrer la RDC au 21e siècle »

Il y a deux mois si l’on demandait à un Congolais lambda qui est Seth Kikuni, sa réponse était probablement : « Je n’en sais rien. » Aujourd’hui, en lice pour la présidentielle du 23 décembre, le jeune Kikuni  (36 ans) se dresse contre 20 autres candidats, dont de vieux dinosaures, tel un David contre des Goliath. Entrepreneur et doctorant en sciences politiques, il espère « apporter des solutions aux problèmes du Congo ».

Jusque-là inconnu sur la scène politique, le businessman n’y va pas par quatre chemins quand il s’agit d’appeler le peuple à voter pour lui. Le 17 juillet dernier, il déclarait sur son compte Twitter : « Cette fois-ci nous ne maudirons pas l’obscurité. Nous allumerons la bougie de l’espoir au sommet pour plus de 45 millions de jeunes et 80 millions de Congolais. » Curieusement, bien que présent sur Twitter depuis août 2010, ce candidat à la magistrature suprême ne compte que 1000 followers. Et il a twitté moins de 100 fois en 8 ans !

Seth Kikuni se montre tout de même très ambitieux. Son programme dénommé « Plan d’urgence pour la République (PUR) » s’articule sur un ensemble de 137 projets, dont 39 sur les plans politique, juridique et administratif, et 28 relatifs à l’économie. Le jeune candidat promet par exemple de réduire de 90% le budget alloué à la présidence de la République qui s’élèverait actuellement à plus de 102 milliards de francs congolais (environ 63 millions de dollars américains). « Un président de la République ne peut avoir à lui seul [plus] d’avantages que son propre peuple », estime Kikuni qui se dit très opposé au culte de la personnalité du chef de l’État.

Le businessman candidat se propose également – s’il est élu – de « vendre la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) ». Selon  lui, ce média public « ne sert que de machine de propagande du parti au pouvoir et gaspille pour rien l’argent du contribuable congolais ». Sur le plan économique, Kikuni envisage de créer 50 000 entreprises et plus d’un million d’emplois pour lutter contre le chômage des jeunes, estimés à plus ou moins 60% de la population. « Unis, nous ferons mieux ! », lance-t-il.

 


Vous pouvez lire aussi : Seth Kikuni : un jeune sans carrière politique peut-il devenir président ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Je pense que notre confrère a bien analysé.La présidence en RDC est budgetivore et, caractérisée par l’egoisme sur tout le plan, au detriment du peuple.Ce que les Swahilis qualifient de #BABA_BATA