article comment count is: 0

Webocratie : l’Evangile selon l’UDPS

« Etienne Tshisekedi a tant aimé la RDC qu’il nous a laissé son fils Felix Tshisekedi pour sauver le Congo ». Cette phrase est inscrite sur une banderole affichée au siège Mont-Amba du parti politique UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social). Circulant sur Twitter, l’image de cette banderole a animé les débats sur la toile ces dernières semaines. Certains twittos qualifient cette maxime de la « bible de l’UDPS ».    

De la bible à la politique.

Dans la Bible (livre de référence pour les chrétiens), il est écrit : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » Cette parole est salvatrice pour les chrétiens et devrait rester dans la Bible. La transposer en politique est un blasphème et les twittos ne sont pas prêts à tolérer de telles déviations, comme le témoigne ce tweet de Gloire Kalenga :

Depuis sa création, l’UDPS fait partie de ces rares partis politiques du pays qui incarnent les valeurs démocratiques. Vous vous souviendrez que c’est grâce à son combat qu’il y a eu émergence en 1990 de plusieurs forces politiques et sociales acquises au changement. Mais aujourd’hui, le silence des nouveaux dirigeants de ce parti politique, qui n’osent pas démentir ces propos, en étonne plus d’un. Qui ne dit mot, consent !

Si le fils de Dieu est la source du salut pour les chrétiens, il nous faut peut-être encore beaucoup de temps avant de vivre le salut que pourrait ou pas apporter le fils de Tshisekedi aux Congolais. Pour l’instant, le secret du salut congolais est encore entre les mains du fils de Kabila qui n’a pas l’intention de lâcher le pouvoir. Cette image est peut-être une simple blague selon Monsieur Gratien, mais elle peut aussi être révélatrice des ambitions assez démesurées des partisans de Tshisekedi.

Comment combattre la dictature et le culte de la personnalité, lorsque vous-mêmes vous en faites l’éloge et la propagande ?  Il ne suffit pas pour un parti politique de s’appeler « Union pour la démocratie », il faut le prouver par les actes. Quoiqu’il en soit, cet acte des militants de l’UDPS est bien une preuve des disfonctionnements au sein de ce parti depuis la mort surprise du leader, Etienne Tshisekedi, surnommé le Sphinx, en référence à son irréductibilité.

D’un verset à un autre, espérons que ces militants de l’UDPS ne nous sortiront pas une autre parole évangélique du genre : « Jésus, s’étant approché, leur dit : ‘’Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre’’. » (Mathieu 28 :18)

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.