article comment count is: 4

Les « sans jours » de Félix, trop longs pour les Congolais ?

Je voudrais poser une question sur le temps du début du programme d’actions du président Félix Tshisekedi. Dans son dernier discours, voulait-il dire « 100 jours » ou « sans jours » ? Parce que ce n’est pas la même chose. Surtout quand on sait que les moyens sont encore à rechercher. Et rien ne garantit qu’il les aura dans le délai. Mais selon moi, que ce soit « 100 jours » ou « sans jours », les Congolais sont fatigués des promesses. Ils veulent des actes ici et maintenant.

Depuis le début du mandat du nouveau chef de l’Etat, je constate qu’il est rapide dans les promesses mais lent dans les actions concrètes. On ne développe pas un pays par des paroles. Voilà qu’il nous parle de 100 jours. Or, le temps passe comme une voiture. Nous sommes déjà au mois de mars. 100 jours c’est d’ici là, vers le 4 ou le 5 mai prochain, et le président devra assumer ses propos. C’est à ce moment-là que la population comprendra si le président voulait réellement dire « 100 jours » ou « sans jours ». Mais, est-ce qu’il ne s’est pas mis la corde au cou pour rien en promettant trop de choses qu’il ne saura réaliser en si peu de temps, faute de moyens ? Bon, espérons qu’il se donne 100 jours et 100 moyens. Sinon ce sera sans jours sans moyens…

Et comme en RDC la rue imite les hommes politiques, les citoyens lambda qui avaient des dettes promettent de les payer désormais dans les 100 jours ! L’expression signifie que l’affaire est renvoyée aux calendes grecques. Par exemple, on vous demande : pourquoi vous ne vous mariez pas ? Réponse : dans les 100 jours !

Le président parle-t-il un peu trop ?

Je voudrais dire au président que ce pays a été déformé par les faiseurs des promesses. 58 ans d’indépendance, et 58 ans de promesses, la plupart souvent mensongères ! Plus aucun Congolais n’en a besoin, il faut agir c’est tout. Emplois, eau, électricité, ponts, routes, écoles, hôpitaux, meilleures conditions de vie, cinq chantiers, révolution de la modernité… tout a déjà été promis. Mieux vaut se taire et agir. Or, en moins de deux mois de pouvoir, le président Félix s’est déjà exprimé publiquement au moins cinq fois. Un défaut ou une qualité ? Je ne sais pas. La première fois c’était lors de la proclamation par la Céni des résultats provisoires de son élection ; la deuxième fois lors de son investiture ; la troisième au sommet de l’Union africaine ; la quatrième devant le corps diplomatique accrédité à Kinshasa, plusieurs fois devant la diaspora congolaise des pays africains qu’il a visités après son élection… Je crains que le président ne ressemble à Lambert Mende.

On peut bien comprendre que le président ait envie d’aller vite vers le changement, mais attention à y aller en mettant la charrue avant les bœufs. Il faut premièrement former un gouvernement, non seulement pour mettre fin à cette période – qui n’a que trop duré – où les ministres sortants expédient les affaires courantes, mais aussi parce que le pays ne saurait être géré indéfiniment par des sorties médiatiques du président. C’est Félix lui-même qui a déclaré qu’il considérait Kabila « comme un partenaire pour l’alternance ». Aujourd’hui, le partenaire lui met-il des bâtons dans les roues pour l’empêcher de nommer un Premier ministre ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. finalement nous congolais nous ne savons pas ce que nous voulons ! si le président annonce c qui va faire dans 100 jours cela ne constitue pas une démagogie où aller vite, le président a promis la lutte contre la corruption pour remplir la caisse de l État, et puis on a reproché à Kabila de ne pas communiquer Assez et maintenant on reproche à Tshisekedi de communiquer suffisamment. on nous parle du gouvernement qui doit probablement être là dans plus d un mois pcq on doit attendre l assemblé nationale de se constituer définitivement, le président doit il attendre alors que le peuple souffle ! soyons conséquent.

  2. Il faudrait savoir que même s’il a promis des avancées dans les 100 premiers jours,cela ne veut pas dire qu’il les achèvera juste pendant ces 100 premiers jours.Et puis dabors,en tant que citoyens de la Rdc,il nous revient tous de devoir accompagner le Pdt de la république à la réalisation concrète de ses promesses que vous considerez comme “Barbares“…Au lieu de susciter des murmures au sein de la population,essayez plutôt en tant que patriote d’inciter cette dernière à un changement des mentalités qui passe par l’accompagnement soutenu au Pdt.
    Bref:Faisons lui confiance!!!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.