Crédit photo: Tiers. Un agent de la Ceni dans un bureau de vote
article comment count is: 1

#CeniEmploi : Ceni, employez des Congolais avec les 3,6 millions!

La Commission nationale indépendante de la RDC (Céni) a prévu de débourser des millions pour divers matériels d’équipement électoraux. Pourquoi la Céni ne créerait-elle pas des emplois et n’embaucheraient-elles pas des Congolais ? Pour les prochaines élections, il faut énormément de fournitures de bureau, des « goodies », ces objets divers : t-shirts, parapluies, stylos, etc. La centrale électorale réserve 3,6 millions de dollars pour acheter ces accessoires. Pourquoi donc ne pas les produire au Congo ?

Les élections congolaises coûtent cher, parmi les plus chères du monde, on pourrait dire. Dans un article, l’hebdomadaire Jeune Afrique a révélé, le 21 décembre, des chiffres sans doute effarants. Il est prévu 2,6 millions de dollars américains pour des pagnes. Mais aussi 400 000 dollars pour des t-shirts, 350 000 pour des jackets, 100 000 pour des képis, 75 000 pour des parapluies, 50 000 pour des porte-clés, 75 000 pour des drapeaux. Tous seront, bien entendus, estampillés « Céni ».

Et la Céni promet de réduire les dépenses de l’Etat

Notons rapidement, ici, que le gouvernement de la RDC ne cesse d’évoquer une crise économique qui handicape ses actions. Bien plus, on a affaire ici à une Céni qui sans cesse chante vouloir réduire le coût des élections, en remplaçant les bulletins de vote papiers par un ordinateur, la fameuse machine à voter.

Que ce soit elle qui dépense des millions pour des accessoires, parapluies, képis et autres, est quand même incroyable. En quoi, sans ces objets, les élections souffriront-elles ? Mais revenons au côté  business de l’affaire.

 De l’argent pour créer des emplois pour les Congolais

La Céni prévoie plus de 3,6 millions de dollars pour ces accessoires. La question, pour des jeunes qui comme moi sont en quête d’emploi et d’assurance pour leur avenir, c’est : pourquoi la Céni, mieux le gouvernement,  n’investirait-il pas cet argent en RDC ? Comme ça, on imprimerait ces t-shirts au Congo ainsi que ces parapluies et képis.

Cet argent, 3,6 millions de dollars, constitue en fait le fond d’investissement pour certaines entreprises minières qui embauchent des centaines de personnes dans le Katanga. Pourquoi donc ne pas créer des sociétés qui produisent ces biens au Congo ? Et ce ne serait que citoyenneté et patriotisme, pour une Céni et un gouvernement qui prêchent l’amour du Congo contre vents et marrées !

Je pense sérieusement qu’ici, il vaut mieux que les jeunes congolais poussent la Céni à revoir sa stratégie. Je propose d’envoyer des messages via le hashtag #CeniEmploi. Demandons des actions en faveur des Congolais avec cet argent !

 

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.