Foule venue accueillir, Moise Katumbi, ex gouverneur du Katanga, lors de son retour, crédit : Habari RDC
article comment count is: 3

Moïse Katumbi : un retour qui suscite de gros espoirs

Tout va revenir comme avant. La farine de maïs, principal aliment dans le sud de l’ancien Katanga, va baisser de prix. Les transformateurs électriques seront distribués, des quartiers approvisionnés en eau, des routes réhabilitées… C’est en tout cas ce que le retour de Katumbi suscite comme espoir auprès de ses nombreux partisans qui l’ont accueilli ce lundi 20 mai à Lubumbashi.

En dépit de sa longue absence de trois ans, Moïse Katumbi a gardé intacte sa popularité. De nombreux partisans se sont massés tout le long de son parcours. Il a fallu plusieurs heures pour atteindre le lieu du meeting. Dans un bref discours, il a remercié la population en promettant un réel moment de rencontre avec sa base.

La population nostalgique des actions de Katumbi

Ce lundi, ils étaient plusieurs milliers à l’attendre, de l’aéroport de Luano, où son avion a atterri à 11 heures, jusqu’à la poste en ville où d’autres l’attendaient depuis longtemps. De blanc vêtu, c’est en homme de paix que Katumbi retrouve sa mère partie. Avant son retour, il avait demandé à ses partisans de porter les vêtements blancs et de se munir de mouchoirs de cette même couleur.

Plusieurs personnes qui l’ont accueilli ce lundi à Lubumbashi gardent de Katumbi l’image d’un homme généreux, et d’un gouverneur du Katanga qui a lancé de grands travaux routiers. Son retour est ainsi interprété comme un signe annonciateur de l’amélioration des conditions de vie de la population. Reste à savoir, comment il va s’y prendre face à tant d’espoirs.

Katumbi ramène avec lui les exilés silencieux 

Le retour de Katumbi est aussi celui des exilés politiques. Des Congolais comme lui, qui avaient quitté la RDC sous le président Kabila, parce qu’ils ne se sentaient plus en sécurité. Aux côtés de Katumbi, sont rentrés l’ancien ministre du Plan Olivier Kamitatu, l’ancien député Francis Kalombo, et d’autres proches. L’idéal serait qu’ils contribuent désormais à consolider la paix et la concorde nationale. Pour son retour, Katumbi a remercié l’administration du président Tshisekedi pour la décrispation politique qui le ramène en RDC.

En 2018, alors qu’il avait déclaré sa candidature à la présidentielle, il a ensuite tenté de revenir au pays par l’aéroport de Lubumbashi, puis par la frontière de la Zambie. Mais le gouvernement du président Kabila, qui l’accusait de recruter des mercenaires, et d’autres affaires dont la spoliation immobilière, ne l’avait pas laissé rentrer, selon lui.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Tout passe, seul Jésus Christ de Nazareth reste éternel. Maudis soit celui qui se confie en l’homme. N’ayons pas non plus trop d’#espoir demesurée..

  2. Son retour est pour une délivrance, une guérison je peut le dire car tout chose bloquer sera débloqué.