article comment count is: 0

Si Laurent Désiré Kabila était vivant en 2018 !

Parmi les grands hommes de ce pays, la RDC, figure Laurent Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001. Il est l’homme qui a débarrassé le Congo de l’une des dictatures les plus sanglantes d’Afrique, à savoir le régime du maréchal Mobutu. La devise de Mzee Kabila était : « Ne jamais trahir le Congo. » Hélas, aujourd’hui, 18 ans après sa mort, le Congo a l’air d’un pays victime de toutes les trahisons.

Je me demande ce que dirait Mzee Kabila s’il vivait en 2018. Le Congo a-t-il avancé ou reculé après la mort de Mzee ? Les idéaux de ce « soldat du peuple » sont-ils respectés ? Le Congo est-il devenu aussi souverain que le désirait Mzee ? Autant de questions qu’on peut se poser aujourd’hui.

Personnellement je doute que Mzee Kabila, s’il était vivant en 2018, pourrait applaudir la politique de son fils. D’abord, il s’étonnerait en disant : « Mon fils Joseph, je t’ai laissé général-major et tu es devenu président comme moi, sans élections en janvier 2001 ? » Si Mzee Kabila vivait de nos jours et qu’il voyait les policiers du régime de son fils tirer des gaz lacrymogènes même dans les églises, certainement qu’il se révolterait, au risque de prendre le maquis. Car il y a des scandales que lui n’a pas perpétrés de son vivant. Il se demanderait aussi pourquoi avoir divisé les Congolais en 26 provinces sans moyen de les administrer ?

Il est vrai qu’on peut reprocher certaines choses à feu Laurent Désiré Kabila. Par exemple, le fait d’avoir interdit les activités des partis politiques, etc. Mais s’il vivait avec nous en 2018, il nous poserait quand-même la question de savoir : « À quoi servent tous ces partis politiques que nous avons créés ? » Plus de 450 partis politiques en RDC pour rien. Certains ont même été dédoublés. Mzee s’étonnerait que même des mouvements rebelles qui l’ont combattu et qui ont versé le sang sont devenus des partis politiques enregistrés comme tels au ministère de l’Intérieur !  

Dites-moi ce que dirait Mzee de notre monnaie, le franc congolais. Une monnaie aussi dépréciée et qui ne laisse aucun pouvoir d’achat à la population. 1 dollar pour 1600 francs congolais, alors qu’à son époque, 1FC était égal à 1$ !

Que Mzee Kabila repose en paix !

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.