article comment count is: 1

Petit dictionnaire du soixantenaire de l’indépendance de la RDC

C’est un pays qui peine encore à se départir des vieux démons qui ont assisté à sa naissance. Notre beau et grand pays a 60 ans. Par-delà les comparaisons qu’on peut faire avec des pays qui ont eu leur indépendance à la même période et qui ont connu une trajectoire différente, la RD Congo a eu son propre cheminement. Voici donc le petit dictionnaire du soixantenaire du plus grand pays francophone du monde.  

Bégaiement

Non il ne s’agit pas du bégaiement d’un individu qui serait atteint de trouble de la parole. Il s’agit plutôt du bégaiement de l’histoire dans un pays où les gens font les mêmes choses tout le temps et s’attendent à des résultats différents. En soixante années d’histoire, les Congolais savent certainement comment naissent les dictatures, les kleptocraties, les guerres civiles et d’autres choses susceptibles de mettre en péril l’avenir d’une nation. Pourtant, au vu de leurs agissements collectifs actuels, il apparaît clairement que les Congolais n’ont rien retenu de l’histoire.

Le passé

A côté du bégaiement, il y a le passé qui ne passe pas. On a l’impression que le passé le plus sombre influence continuellement le présent et peut-être l’avenir. Il y a la question des passifs non soldés et qui sont entre autre : l’absence de réparation pour la majorité des victimes des injustices diverses, et l’impunité perpétuelle pour les coupables de telles injustices. Il y a aussi la perpétuation du système de prédation des richesses naturelles. Du coup, le travail de la génération présente est celle de gérer les conséquences des erreurs du passé.

La Belgique

Durant soixante années d’histoire de la RDC, le mot « Belgique » a probablement été cité autant de fois que les mots « libertés », « foufou », « sape », « démocratie » ou encore « détournement». C’est à croire que la Belgique et son ancienne colonie sont liées par un destin inséparable. Entre la Belgique et la RD Congo, le calendrier commence le 30 juin d’une certaine année et se termine le 30 juin de l’année suivante. En une année de vie, « le couple » vit au gré des scènes de ménages en tout genre avec des invectives régulières entre les gouvernements de deux pays. A chaque président son lot de divergences belgo-congolaises. Si le nouveau président Felix Tshisekedi est plutôt en bons termes avec Bruxelles, chacun de ses prédécesseurs a eu au moins une crise à gérer durant son règne.

A l’aide

Soixante ans après, le Congo est un vieillard incapable de se mouvoir et à qui on doit porter assistance ? Sinon, le Congo est-il comparable à cette personne en proie à l’adolescence retardée et qui a besoin du soutien parental même à 60 ans ?  En tout cas, ils sont peu nombreux ceux qui ne s’interrogent pas sur les besoins de notre pays en termes d’aide et d’endettement à l’international. Ce qui suscite une autre interrogation sur sa capacité à préserver sa souveraineté.

Boussole

D’aucuns s’interrogent sur l’avenir de ce beau et grand pays. Les soixante dernières années ont été marquées par un grand désenchantement parmi les couches les plus pauvres de la population. On connait donc de quoi a été fait le passé, mais on ignore de quoi sera fait l’avenir. La République démocratique du Congo est donc continuellement à la recherche d’une boussole pour retrouver le nord afin de ne pas se perdre.

#60AnsDemainLaRDC

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)