Tracteurs agricoles
article comment count is: 0

Ces potentialités de l’entrepreneuriat rural négligées en RDC

Depuis peu, j’ai fait mes valises, pour m’installer dans un village où je me plonge dans l’agriculture. Au fur et à mesure, j’ai constaté que les villages congolais constituent un vivier de richesses délaissé par les dirigeants, et méconnu par la jeunesse. C’est sûr que tout le monde regarde les mines.

Mon entretien avec quelques jeunes dans la cité de Kilwa, à 350 km de Lubumbashi, a éclairé mon regard sur ce que je viens de dire.  « Il n’y a ni électricité ni divertissement ici pour nous permettre de nous distraire comme en ville », se plaint Buriatshi, un jeune diplômé qui n’a pas encore trouvé un emploi.

Croire en l’entrepreneuriat rural par la jeunesse congolaise

Ma passion pour le monde rural me permet de croire qu’il est possible de s’organiser en coopératives agricoles, par exemple. Ainsi, on peut bien miser sur l’agriculture et ses dérivés pour impulser positivement tant les villages que les villes dans un développement qui profite aux communautés.

Kilwa est capable de produire haricots, riz, arachides, en grande quantité. Curieusement, il y manque une bonne organisation. Encadrer ces acteurs permettrait de réduire les importations de ces produits de la Zambie voisine, qui a pourtant le même climat, le même sol que celui du Katanga.

Tout n’est pas si facile en ville

Il est vrai que les défis sont multiples : mauvaise qualité des infrastructures, manque d’énergie, etc. Mais le peu d’agriculteurs locaux de Kilwa qui y croient encore, cultivent et arrivent à acheminer quelques quantités de leurs produits agricoles en ville où les ventes sont bonnes.  Malheureusement, beaucoup de jeunes détestent vivre au village et rêvent toujours de la vie en ville. Une vie pas toujours aussi facile qu’on le croit.

L’Entrepreneuriat rural n’est pas que l’agriculture, il y a aussi les mines, les énergies, la santé, l’éducation… Je crois qu’il faut conscientiser cette jeunesse à croire que c’est faisable via des formations, des sensibilisations et l’engagement personnel.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. La physiocratie (doctrine qui dit la richesse ne provient que des produits du sol) est un atout majeur dans le développement du pays. le problème c’est que les gens se fient beaucoup produits miniers et négligent les produits de l’agriculture.
    Accroître la production agricole, c’est créer de la richesse, c’est accroître l’économie du pays.
    Étant que notre sol est arable et fertile, l’agriculture s’avère nécessaire dans la lutte contre la pauvreté, le sous-développement…

  2. Très profond, c’est un domaine intéressant mais nous manquons des formations. sur ce sujet pour s’y lancer il faut vraiment comprendre notre sol, comment il fonctionne et ainsi de suite

    1. Bonjour, Ya Lyly pour avoir quelques formations pratiques sur l’agricultures veuillez seulement consulter les agriculteurs du milieu pour leur demander de passer quelques prêt d’eux comme apprentie et téléchargez de vidéo sur Youtube

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.