article comment count is: 1

Sous sanctions européennes, que fera Shadary s’il est élu ?

Au lieu de susciter l’espoir des Congolais pour des lendemains meilleurs, la candidature de Ramazani Shadary suscite plutôt de nombreuses inquiétudes au sein de la population. Je m’en vais vous donner quelques raisons pour lesquelles à mon avis Shadary ne mérite pas d’être le président de la République démocratique du Congo.

1. Il est sous le coup de sanctions internationales

Et c’est la question que je me pose : si Shadary est élu alors qu’il est sous le coup de sanctions de l’Union européenne, comment va-t-il faire pour redresser le pays ? Car ne nous voilons pas la face : la RDC n’est pas encore arrivée au temps où elle peut prétendre se passer de l’aide extérieure. Le pays a grandement besoin des devises et de l’assistance d’un partenaire comme l’Union européenne. Élire Shadary à mon avis c’est élire la poursuite de la crise. Comment va-t-il s’y prendre avec un régime politique isolé sur le plan international ? Je pense que la RDC doit reprendre sa place dans le concert des nations. Un bras de fer avec l’Union européenne et les États-Unis ne sera que contreproductif comme c’est le cas jusqu’à présent. Car, si Shadary devient président, cela veut dire :

– Les sanctions européennes contre la RDC vont continuer, et donc le pays sera privé de l’aide européenne ;

– Les Congolais n’auront jamais de visa Schengen. Nous en souffrons déjà énormément ;

– Le pays ne sera pas fréquentable par tous.

Shadary et le président Kabila doivent savoir que nous sommes fatigués de ce genre de  politiques belliqueuses et suicidaires vis-à-vis des grands de ce monde. Le Congo doit devenir un pays normal et un État de droit où les dirigeants ne confondent pas la souveraineté nationale avec un repli sur soi.

2. Le candidat de la continuité du kabilisme

Sur ses affiches de campagne, j’ai été curieux de constater qu’Emmanuel Ramazani Shadary se présente comme le candidat qui veut « poursuivre l’émergence ». Ce qui sous-entend que, selon lui, le Congo a déjà amorcé son émergence et Shadary veut la poursuivre. Or, je me demande de quelle émergence il parle. Emergence du pays ou du FCC sa plateforme électorale ? En tout cas, je n’y comprends rien, car sur le terrain le pays va mal. Comment peut-on prétendre continuer une émergence qui n’a jamais existé au Congo.

Shadary peut-il nous montrer une seule province qui ait connu l’émergence depuis que son parti le PPRD est aux commandes du pays ? Si pour lui émergence veut dire kabilisme, alors le pays doit s’attendre au pire si Shadary est élu. Car il va perpétuer un régime qui a mis la nation à genoux sur plusieurs plans : économie, sécurité, éducation… Un régime qui n’a rien fait pour stopper les massacres à Beni. Un régime qui coupe Internet comme on coupe les herbes… Je demande donc à Shadary de revoir son discours de campagne. La population souhaite que le nouveau président élu soit un président de la rupture totale vis-à-vis du régime actuel dont la seule émergence est à rechercher peut-être du côté de la médiocrité.

Ainsi, si le candidat du FCC peut promettre dès aujourd’hui que s’il est élu il sera le président du vrai changement, je voterai pour lui le 23 décembre.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Aaaah, c’est quoi ça? Shadari sera un président du changement car il va travailler pour le peuple. Il va poursuivre cette politique de non ingérence en RDC, et de la souveraineté. Donc, on sera libre de faire tout ce que nous voulons pour ce pays. Pas des dicta de l’Occident

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.