article comment count is: 0

Le tourisme, une source d’argent oubliée par les dirigeants congolais

La RDC manque de ressources, pourtant elle n’a que des ressources. Mais c’est un pays qui s’ignore. Je ne prends que l’exemple du tourisme. Ce secteur oublié par nos dirigeants peut à lui seul générer des devises à même de booster l’économie nationale. Ce 27 septembre est une journée internationale du tourisme. Une occasion d’interpeller nos dirigeants.

Je m’adresse aux autorités congolaises : arrêtez de nous ridiculiser en disant que le pays n’a pas de moyens et que les caisses de l’État sont vides. Moi je dirais plutôt que c’est vous qui n’avez pas de compétences. C’est votre gouvernance qui appauvrit le pays. Car l’argent on le cherche ; les richesses on les crée. Et le tourisme loge des milliards de dollars, mais vous n’y pensez même pas.

Investissons dans le tourisme

Alors que d’autres pays n’ont que des déserts comme ressources, la nature a doté le Congo de tout ce qu’il faut pour être une puissance économique. Au Congo, toutes les ressources sont exceptionnelles et devraient servir au tourisme : notre forêt n’a pas d’égal en Afrique, nos okapis, nos gorilles de montagne, nos lacs, nos minerais, nos volcans, nos sites historiques, notre diversité culturelle… Bref, plein de potentialités qui peuvent alimenter une puissante industrie touristique. Malheureusement les dirigeants congolais n’en ont que faire. Ils préfèrent tendre la main à la Banque mondiale et au Fond monétaire international.

Notre gouvernement ne fait preuve d’aucune vision pour développer le tourisme. Aucune créativité ni initiative. Nos ministres de Tourisme sont incapables de reproduire chez nous même de petites choses à caractère touristique qu’ils voient quand ils sont en voyage à l’étranger.

Des sites touristiques inaccessibles et mortels

La première des choses que le gouvernement devrait faire est de sécuriser les sites touristiques pour mieux les mettre en valeur. Hélas, nos parcs animaliers, nos carrières minières, nos forêts et tous les sites à vocation touristique sont laissés à la merci des groupes armés. C’est eux qui font visiter les touristes et empochent l’argent, au détriment du Trésor public. C’est le tourisme de la mort, du sang.

Dites à nos autorités de se réveiller et de faire bénéficier au pays de ces devises qui dorment dans le tourisme. Il est temps de construire une industrie touristique en RDC.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion