article comment count is: 0

Tshisekedi inaugure des ponts, Lamuka se mue en formation politique

Cette semaine aura été marquée par le déplacement du président de la République dans l’ex-Province-Orientale pour inaugurer deux ponts sur les rivières Lubuya et Lubunga. Autre actualité, à côté des records de nouveaux cas d’épidémie Ebola, c’est la transformation de la coalition Lamuka en plateforme politique.

Mardi et mercredi derniers Félix Tshisekedi a inauguré deux ponts dans la Tshopo, ouvrant ainsi cette province au Nord-Kivu, au Sud-Kivu et même au Sankuru.  Cité par Radio Okapi, Herman Mutima, directeur général de lOffice des routes a déclaré : « A partir de Kisangani, on peut aller à l’Equateur, vers la frontière avec la République centrafricaine ; et à partir du pont Lubunga, via la Route nationale numéro 1 on peut désormais aller jusqu’à Kinshasa ou dans l’ex-Katanga. »  Cest l’Office des routes qui a exécuté ces travaux dans le cadre du programme des 100 jours de Félix Tshisekedi.

Ponts d’importance économique ?

Au sujet du pont Lubuya,  Kis24 a écrit que limportance de ce pont dune capacité de 60 tonnes serait aussi de permettre l’évacuation des minerais des entreprises Alphaim, mais aussi la production de la future cimenterie de Cimaiko. « Tenez ! Le pont Lubuya a une importance économique capitale », écrit le média de Kisangani.

Mais sur les réseaux, sociaux certains internautes congolais se sont demandé la nécessité de ses déplacements du président car cela impliquait des frais supplémentaires qui auraient pu servir ailleurs.

Ebola : 900 morts et un prix pour le virologue Muyembe

Notre confrère actualite.cd a écrit cette semaine: « Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1396, dont 1330 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 900 décès (834 confirmés et 66 probables) et 394 personnes guéries. »

Sur ce sujet, Le Potentiel online retrace la biographie du docteur  Jean-Jacques Muyembe Tamfum, celui qui en 1976 donnait le nom au virus Ebola et dont les travaux ont aidé à lutter contre la maladie depuis près de cinq décennies. Le Japon venait de lui décerner le troisième Prix Hideyo Noguchi pour lAfrique. « Docteur Muyembe est à la pointe des recherches sur le virus Ebola. Il a en effet identifié la transmission nosocomiale et de sépulture comme étant les principales causes de propagation. ll a aussi contribué à la recherche de vaccin et développé une thérapie par un traitement antisérum », écrit Le Potentiel.

Lamuka réussit finalement à survivre, sa deuxième vie est politique

Au milieu de la semaine, dans ses titres Le Potentiel se questionnait sur lavenir de cette coalition : « Lamuka vers la disparition ou la survivance ? » Réponse : après deux jours de concertations, les leaders de Lamuka ont transformé la coalition en plateforme politique dont la présidence sera assurée par mandat de trois mois pour chaque président. Radio Okapi écrit sur son site : « La plateforme Lamuka se donne pour objectif fondamental de travailler conjointement et solidairement dans un esprit démocratique et dans la transparence en vue dobtenir lunité dynamique de ses membres dans les actions politiques à mener afin de conquérir le pourvoir en RDC. »

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.