article comment count is: 0

Nouveau dictionnaire politique congolais (Tome 1)

Il y a quelques mois, j’avais pris l’habitude de recenser quelques mots couramment usités dans le monde politique congolais. Croyant que nos leaders n’ont pas la capacité d’innover constamment dans leur vocabulaire, j’avais cessé de me livrer à cette activité. Et pourtant j’avais tout faux ! Car entretemps, plein d’autres mots et expressions sont venus pimenter le débat qui agite le marigot politique. Je vous invite à en découvrir quatre nouveaux.

Article

Il ne s’agit pas du fameux article 15 qui appelle chaque Congolais à se débrouiller au sens large du terme. Genre un docteur vend des soins à son patient ou encore un fonctionnaire empoche l’argent qui aurait dû entrer dans les caisses de l’Etat. Il s’agit plutôt de « l’Article » de la Constitution. Ne soyez pas étonné de la majuscule et des guillemets sur ce mot. Je veux juste marquer le fait que notre Loi fondamentale n’a qu’un seul article et son contenu dépend du point de vue des uns et des autres. Ainsi, si l’un dit : article 64, l’autre dira aussi : article 64 ! Et on est parti pour une bonne foire d’empoigne. Une saga dont on continue à s’abreuver des péripéties.

Accord

Que deviendrait le feuilleton politique dans notre pays s’il n’y avait pas de temps en temps des accords signés au bout du suspens ? Cela ressemblerait à une pièce de théâtre sans intermèdes. Ce qui serait fort ennuyeux pour les spectateurs que nous sommes. Heureusement, les acteurs ont tout prévu  en allant d’arrangement en arrangement jusqu’à l’Arrangement particulier ! En plus, chaque accord porte un post nom : accord de la Cité de l’OUA, accord de la Saint-Sylvestre… Peut-être que le prochain sera l’accord de la Saint-Valentin ! Et dans tout ça, c’est le peuple qui ne sait à quel Saint se vouer.

Dialogue

Ce mot a beau figurer dans le nouveau dictionnaire, il n’est pas nouveau pour autant. D’autant plus que l’histoire politique congolaise se résume en ceci : « Au commencement était le dialogue. » Raison pour laquelle c’est mon préféré, puisque tout se règle par le dialogue et tout se joue en fonction du prochain dialogue. N’allez pas demander au leader lambda d’y renoncer, c’est l’unique moyen pour lui d’être convié au grand festin du partage du gâteau ! Il a passé trop de temps à aiguiser son couteau pour se priver d’une telle opportunité ?

Gouvernement

Quoi de plus normal pour un pays d’avoir un gouvernement, me direz-vous. Mais dans un pays où tout est fait par et pour le gouvernement, on a intérêt à s’y arrêter. Et l’on devrait se demander de quel gouvernement on parle. Celui dirigé par un Premier ministre redevable devant le Parlement ou celui dirigé par « une main noire » n’ayant de compte à rendre à personne ? La réponse à cette question permettra de dire quel est le sens du mot sous examen. Attention tout de même s’il faut parler de cette fameuse main noire. Elle n’aime pas trop qu’on se mêle de ses affaires.

Avez-vous recensé d’autres mots du dictionnaire politique congolais ? Dites-le nous en commentaires.

 

Lisez d’autres articles de la série « dictionnaire politique »:

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.