article comment count is: 1

Les opposants sur le sécuritaire, Shadary sur l’émergence

La campagne électorale s’anime de plus en plus à l’approche de la date des scrutins du 23 décembre. Dans l’Est, les opposants font la chasse aux voix sur le terrain de la sécurité qui manque dans cette région livrée aux violences depuis plus de deux décennies. Le candidat du pouvoir, pour sa part, promet l’émergence du Congo, dans le Sud-Est, puis dans le Nord-Ouest.

A Isiro dans la province du Bas-Uele, le candidat à la présidentielle Martin Fayulu qui y est arrivé ce samedi 8 décembre « promet d’éradiquer la LRA et les Mbororo », titre Actualite.cd. Le candidat de la coalition Lamuka, soutenu par Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, compte ainsi s’attaquer à des groupes armés qui continuent d’endeuiller l’est de la RDC. « Comme dans d’autres villes où il est passé, il a promis de rajeunir l’administration publique et de valoriser l’agriculture », écrit le média. Toujours à Isiro, rapporte Cas-info, « Martin Fayulu a déploré l’absence de l’Etat dans cette partie de la RDC ».

Des emplois, de la sécurité

Mais avant de se rendre à Isiro, Martin Fayulu était d’abord vendredi à Bunia, dans l’Ituri, explique Radio Okapi. Il a promis de « tout faire » pour résoudre les différents problèmes des populations mobilisées pour l’accueillir. Un signe, interprète-t-il, qu’elles ont de l’espoir… « Nous voulons un président digne de ce nom qui va donner du travail aux Congolais », a expliqué l’opposant.

« L’opposition fait un carton plein à l’est » de la RDC, fait remarquer Le Potentiel. Le journal explique que visiblement les populations de l’Est ne tiennent pas compte des « divergences » qui existent entre les leaders des coalitions Lamuka de Fayulu et cach de Tshisekedi. Au contraire, affirme le média, ces populations « croient en une alternance politique ». Il en veut pour preuve le fait qu’elles « n’hésitent pas à répondre massivement aux invitations que lancent ces deux plateformes de l’opposition ».

Promesses « incroyables »

« Fayulu, Ramazani Shadary et Tshisekedi en mode de séduction activée ! », constate pour sa part La Prospérité,  un quotidien de Kinshasa. Jeudi, commente le quotidien, « la cartographie électorale de la RDC était scindée en deux ». Fayulu dans le Nord, Tshisekedi dans le Sud, tous dans l’Est. Puis, Ramazani, le candidat du pouvoir, dans l’Ouest. Chez tous les trois, La Prospérité constate « des promesses incroyables » de la part des « candidats en mode de séduction » pour gagner des voix. Valoriser le tourisme dans l’Est et créer des milliers d’emplois, promet Fayulu.

Quant à Tshisekedi et son allié Kamerhe, explique La Prospérité, ils ont promis d’améliorer les conditions de vie des militaires et policiers. Pour le dauphin de Joseph Kabila, Shadary, il a dit vouloir « lutter contre la corruption et punir sévèrement ceux qui détournent l’argent de l’Etat ».

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Commentaire *les élections qui auront lieu en RDC semblent exclure notre espoir del’Est car nous ne voyons que la majorité en campagne. il serait bon qu’ils soient tous libres d’exploitation de campagne électorale .mais les uns et non les autres .