article comment count is: 6

#Bourseuniversitaire : Ils ont persévéré et ont eu leurs bourses d’études

Certains étudiants, et même des diplômés d’universités congolaises, recherchent des bourses, que ne peut leur offrir la RDC, pour des études à l’étranger. Ils recherchent une meilleure qualité d’enseignement, parfois, un temps court et efficace d’études supérieures par exemple. Mais ils recherchent aussi des financements.

L’obtention de bourses est subordonnée à des critères parfois rigoureux comme la possession de tous les documents académiques et administratifs requis. Mais les conditions diffèrent d’une bourse à une autre et selon les institutions. Je vous propose ici des témoignages recueillis auprès de quelques boursiers congolais. Ils nous permettent d’avoir une meilleure compréhension du contexte d’obtention de certaines bourses d’études. Et surtout, de ne pas trop mystifier certaines choses.

Christelle Sukadi est détentrice d’une licence en communication de l’Université de Lubumbashi où elle est assistante d’enseignement. Elle prépare son doctorat à l’Université Catholique de Louvain en Belgique. Après sa Licence, elle se présente à un concours local de sélection des boursiers à Lubumbashi, concours organisé par la Coopération belge. Elle est parmi les 20 assistants et chefs de travaux sélectionnés sur près de 200 candidats. Elle passe alors trois mois de recherche dans une université francophone belge. Un séjour au cours duquel elle rencontre un promoteur belge qui l’accompagnera dans ses recherches, en même temps qu’un promoteur de son université d’origine.

Pour Christelle Sukadi, obtenir une bourse d’études n’est pas la fin des efforts à déployer. « Ne croyez pas toujours qu’avoir une bourse est une condition d’excellence pour vos recherches, dit-elle. Il est aussi important de se laisser guider par un promoteur, qui accepte de vous accompagner dans le montage de votre dossier. Mon projet a été revu plusieurs fois par mon promoteur afin qu’il corresponde aux critères de sélection à l’Université actuelle ».

Aujourd’hui, Christelle est contente de sa bourse qui va au-delà de ses attentes. Aussi, explique-t-elle, « sortir de mon univers de travail quotidien permet de prendre du recul sur les phénomènes étudiés ».

Etre exigeant et déterminé

Un autre boursier congolais c’est Mirindi Patrice. Il poursuit son master collaboratif en agriculture et économie appliquée à l’Université de Nairobi, au Kenya. Depuis sa licence en zootechnie de l’Université évangélique en Afrique de Bukavu en 2015, il s’est livré à une série de soumission de candidatures pour l’obtention d’une bourse d’études à l’extérieur de la RDC. Ce n’est que deux ans après que ses efforts finiront par payer.

« J’ai voulu avoir une bourse, car je n’étais pas satisfait de mon niveau d’études. Je voulais me former dans une université anglophone pour répondre également aux critères locaux d’employabilité exigeant souvent de connaître l’anglais », confie-t-il. Plusieurs fois, ses candidatures ont échoué à cause du manque de certains documents administratifs exigés. Mirindi conseille aux candidats boursiers de persévérer et d’aller sans cesse à la quête de l’information sur les bourses. Il se bat désormais pour mériter et capitaliser la confiance que lui ont faite ses appuis kenyans. « Je ne voudrais pas qu’ils se trompent en m’ayant fait confiance et je ressens parfois une pression car étant dans des conditions où je n’ai pas droit à l’échec », explique-t-il. Aux autres jeunes il dit : «Toujours être prêt afin de réussir lorsque l’opportunité se présente. »

Ceux qui cherchent à briller dans leurs domaines déploient beaucoup d’énergie, de patience et de détermination. Une bourse d’études à l’étranger peut être un moyen d’obtenir des financements pour financer une thèse par exemple, de se perfectionner dans un domaine d’études ou de disposer de diplômes reconnus à l’international… Pour vous aider, les trois plateformes en ligne suivantes peuvent vous aider dans votre recherche de bourses :

  1. Aerc Africa animé par des Africains.
  2. Scholarship positions, organisme anglophone.
  3. Campus France : organisme français

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (6)

    1. Merci cher CIKURU. Un lien vous est donné ci-haut pour vous permettre de mieux exploiter les ressources.

  1. est ce qu’il y a de possibilité d’obtenir une bourse d’études pour étudier en Afrique ou bien dans son propres pays de residene

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.