article comment count is: 3

Un peu de respect pour le président Kabila

Comme disait feu le maréchal  Mobutu, « le respect dû à un chef, chez les Bantous, est sacré ». Aujourd’hui c’est inacceptable de voir le manque de politesse envers le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila. Il est accusé de tous les péchés d’Israël et qualifié de tous les noms d’oiseaux. Pourtant, ceux qui le critiquent ne visent qu’à obtenir des postes. Tout le monde le sait. Peut-on réellement dire que Kabila n’a rien fait de bon dans ce pays ? N’y a-t-il aucune action positive à mettre à son actif ? Soyons sérieux !

Diaboliser le Raïs et ne pas reconnaître ses réalisations est une ingratitude que je ne peux tolérer. Chacun a ses défauts et le chef de l’État a les siens mais quand il y a du positif, l’honnêteté intellectuelle exige de le reconnaître. Joseph Kabila a beaucoup fait pour ce pays. Il a consacré toute sa jeunesse et son énergie pour redresser notre pays. Ayez un peu de respect pour lui. Voici quelques unes de grandes réalisations de Kabila.

Réunification du pays

Arrivé au pouvoir en 2001, ce grand président a hérité d’un Congo divisé par des rebellions de toutes sortes. Il a réunifié le pays en réconciliant les Congolais avec eux-mêmes. Il n’y a que les aveugles politiques qui ne peuvent pas voir cette réalité. À l’époque, Joseph Kabila, en bon patriote, a eu la sagesse de partager son pouvoir avec ceux qui le combattaient, simplement par souci de réunifier et de pacifier le Congo. Il a libéralisé les activités des partis politiques que son père avait suspendus.  

L’organisation des élections en 2006 et 2011

C’est grâce à Joseph Kabila que l’on peut parler aujourd’hui d’élections démocratiques en RDC. Ce qui n’était pas le cas à l’époque du Zaïre, où l’élection présidentielle était à un seul candidat : le maréchal Mobutu. Mais les élections de Kabila, c’est la transparence, le multipartisme et à tous les niveaux.

Infrastructures modernes

Vous n’êtes pas sans savoir que le chef de l’État a toujours construit les infrastructures que les ennemis du développement ne cessent de détruire lors de leurs journées ville morte et des marches prétendues pacifiques. Sous Joseph Kabila, plusieurs routes ont connu des travaux de bitumage, de réhabilitation et d’ouverture de 7818 km supplémentaires. C’est quand même quelque chose et c’est Kabila qui l’a fait. Un tien vaut mieux que deux tu l’auras. Des ponts ont également été construits, le cas des ponts Mponzo et Loange pour ne citer que ceux-là. Les routes bitumées ou réhabilitées sont : Route Kisangani-Nyanya-Beni, Lubumbashi-Kasumbalesa, Boma-Moanda, Kinshasa – Kikwit… La liste n’est pas exhaustive. On n’oublie pas la construction du bâtiment intelligent siège du gouvernement à Kinshasa.

Education

S’agissant de l’éducation, le chef de l’État en parle ici dans son discours de novembre 2016 :  « Il est bon de noter que, grâce à l’application progressive de la politique de la gratuité de l’enseignement et aux efforts soutenus de construction et de réhabilitation des infrastructures scolaires, le taux brut de scolarisation de nos enfants a connu un accroissement significatif au niveau tant préscolaire, primaire que secondaire.

De 2006 à 2014, il est ainsi passé, au niveau primaire, de 83% à 107% , soit un accroissement de 23%, tandis que le nombre d’écoles est passé de 29.420 à 48.147, soit un accroissement de 64%. Il est bon de souligner, par ailleurs, qu’en République Démocratique du Congo, le secteur de l’éducation est devenu le premier poste budgétaire. De 6% en 2001, il est passé à 16% en 2015. »  La liste de réalisations du président n’est pas exhaustive.

Je ne suis ni avocat du président Kabila, moins encore son porte-parole. Mais je pense que nous lui devons du respect pour ce qu’il à fait de bien pour le Congo.

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Monsieur Moïse Mussa, votre pont de vue est votre. C’est inacceptable de faire croire que tous les Congolais qui luttent contre le régime d’imposture et d’occupation d’Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale les font pour des postes et strapontins. Vous êtes à la mangeoire du régime et vous pensez que tout le monde se bat pour la même chose. Est-il normal que les Congolais deviennent des réfugiés dans leur propre pays ? Est-il normal que les Congolais ne puissent pas manger à leur faim, se soigner et envoyer leurs enfants à l’école ? Avec toutes les ressources que regorgent la RDC ? Allez- faire vos leçons politiques et morales ailleurs !

  2. Nous ne vivons peut-être pas dans la même dimension avec vous cher partisan. Dans notre dimension, nous avons eu un Joseph Kabila, jeune, qui incarnait l’espoir de tout un pays mais qui au finish a fini médiocre. Les programmes de ses 2 campagnes ont disparu aussi vite qu’elles ont fait sensation. Quel est le bilan des 5 chantiers ? Médiocre. Quel est le bilan de la Révolution de La Modernité ? Médiocre. Où sont les élections de 2016? C’est à vous d’être sérieux! Si vous souhaitez être un grand blogueur, parce que manifestement vous n’êtes pas un journaliste (crédible, objectif), essayez l’objectivité. Vous verrez ça rapporte.

  3. Tu as raison! mais tu as oublié beacoup d’autres aspects! Qui finance ces routes? Qui tuent les personnes à Beni, Rusthuru, sud kivu? En plus de 20 ans c’est ça le bilan? Gratuité de l’enseignement? Toi tu vis où? Tu as un enfant à l’école? L’injustice la loi du plus fort? Le chomage? En Cinq ans ton président a fait embauché 1366 jeunes dans la fonction publique avec plus de 60% de recommendations! Un papa irresponsable tu veux qu’on le respecte?Pas vraiment dan notre coutume! Il trahit son peuple en s’accrochant aux anciens mobutistes qui vont l’amener sur le meme chemin que le roi du Zaire!!!
    Moi je le respecte pou ce qu’il a pu faire mais il a tout fait sauf ce dont nous on a besoin!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.