Bahati Lukwebo, candidat à la présidence du Sénat. Kinshasa 2019, @Habari RDC
article comment count is: 0

Bahati Lukwebo conteste le choix du FCC, et à Kinshasa pas de bière avant 18 heures

Deux décisions font beaucoup de bruits à Kinshasa cette semaine. Il s’agit de la désignation d’Alexis Thambwe Mwamba par Kabila comme candidat à la présidence du Sénat. Un choix rejeté par Bahati Lukwebo qui compte le plus de députés dans la plateforme Front commun pour le Congo. Autre décision à problème : l’interdiction par le gouvernement provincial de Kinshasa d’ouvrir les bars avant 18 heures.  Voici ce qu’en ont dit les medias cette semaine.

« Désormais à Kinshasa,  les bars seront ouverts de 18h à 23h », titre Actualite.cd. Le média indique que cette mesure annoncée par le ministre provincial de l’Environnement, rentre dans le cadre de la campagne de propreté de la ville de Kinshasa annoncée le 3 juillet. A propos de cette décision, écrit Radio Okapi qui cite le ministre de l’Environnement Didier Tenge, cette mesure est ancienne. Elle « n’a fait que réactiver des lois existantes pour arriver à assainir totalement la ville de Kinshasa. Les amandes permettront à la ville de renflouer ses caisses », rapporte le média.

« La police kinoise promet de sévir », pointe pour sa part Cas-info, à propos de l’interdiction d’ouvrir les bars avant 18 heures. « La police y veillera », promet le commissariat de la police de la capitale dans un tweet repris par Cas-info. D’après cette decision, le dimanche, les bars pourront ouvrir de 11h heures à minuit. « Question de rester lucide pendant la journée et au service », indique la police.

Bahati refuse le choix de Thambwe Mwamba au Sénat

Le magazine Geopolis de Kinshasa entrevoit un duel entre Thambwe Mwamba désigné par Joseph Kabila comme candidat du FCC à la présidence du Sénat, et Bahati Lukwebo désigné par sa plate-forme AFDC, pourtant membre de la coalition de l’ancien chef de l’Etat congolais. Bahati estime vouloir sauver la coalition majoritaire au Parlement, et ne mâche pas les mots. « Ma démarche c’est pour sauver notre famille politique, le FCC, pour lui éviter un échec comme celui que nous venons de connaître à la présidentielle. Ce sont ces mauvais castings, ces mauvais choix qui font que nous échouions », rapporte Geopolis.

Pour sa part, La Prospérité insiste sur le ton frondeur de la démarche de Bahati Lukwebo. « Ce sont ces mauvais choix qui font que nous échouons », lance le candidat presqu’autoproclamé. Ainsi, cet ancien ministre de Joseph Kabila « refuse catégoriquement de s’incliner devant le choix porté par l’autorité morale du FCC sur Alexis Thambwe Mwamba », commente La Prospérité. 

« Alexis Thambwe Mwamba pourra diriger le Sénat congolais au grand désarroi de Bahati Lukwebo », croit pour sa part Society Press. Puisque visiblement, le choix de Joseph Kabila ne devrait pas souffrir d’application. « Un groupe de parlementaires de l’AFDC-A soutient la candidature de Thambwe Mwamba à la présidence du Sénat », rapporte Radio Okapi. Cela veut dire le début d’ennuis pour BBahati.S’il ne rentre pas dans les rangs, il pourrait y perdre des députés.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. Le respet de l’acte constitutif du FCC doit departager les uns et les autres , si pour Bahati le senat doit lui revenir , il n ‘a qu’a interroger sa signature pour eviter des compromissions .

  2. malheur à vous Fcc vous nr faites pas la fierté de la Rdc ni de votre plate forme politique,d’a hier vous travailler pour vos familles et non pour la nation