article comment count is: 0

[Revue de presse] L’UDPS entre renouveau et descente aux enfers

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), première formation de l’opposition à l’issue de la présidentielle de 2011, a un nouveau chef. Félix Tshisekedi succède à son père Etienne, décédé en février 2017. Mais alors que l’on pourrait imaginer une marche vers le renouveau du parti, cette élection suscite beaucoup d’inquiétude. Le parti est tellement disputé que l’hypothèse d’une descente aux enfers ne serait pas une exagération.

« Félix Tshisekedi succède à son père avec 98% de voix », annonce le site Cas-Info, dans un article très laconique. C’est à l’issue du premier jour du congrès où 790 délégués sur les 803 qui ont participé au vote, « ont choisi le président du Rassemblement comme successeur du Sphinx de Limete ».

La précision de ce média est importante : les congressistes « ont choisi le président du Rassemblement ». Il explique dans un autre article : « Une victoire qui redonne surtout de l’espoir à l’opposition qui y voit l’occasion de se ressouder les coudes face à la majorité de Joseph Kabila. »

Un espoir de Rassemblement ?

Politico, pour enchainer, revient sur les félicitations de l’opposant Moïse Katumbi à Tshisekedi pour sa « brillante élection à la tête de l’UDPS ». Selon l’analyse de Politico, Katumbi compte « sur le soutien du nouveau président de l’UDPS pour la tenue des élections cette année. »

Même analyse, par ailleurs, pour Radio Okapi : « Cette rencontre constitue l’espoir non seulement de l’UDPS mais [aussi] du peuple congolais, a réagi un des congressistes. » Radio Okapi signale la présence des leaders d’autres partis de l’opposition à ce congrès de l’UDPS : Bazaiba, Kamerhe, Lutundula, Fayulu…

La lutte continue…

Mais « la vraie bataille se poursuit ! », titre La Prospérité, puisque le lieutenant de Tshibala, le chef de l’autre aile du parti, Tharcisse Loseke, « rejette la décision du CNSA ». Le Conseil de suivi de l’accord de la Saint-Sylvestre a recommandé de reconnaître comme officielle, l’UDPS de Jean-Marc Kabund.

Il y a aussi, enfin, cette réaction d’un membre de la majorité au pouvoir sur l’élection de Félix Tshisekedi à l’UDPS. « Il n’est pas Tshisekedi », écrit Politico. Mais, précise le média, « c’est un Tshisekedi ».

 


Vous pouvez lire aussi : Désormais plusieurs UDPS : UDPS Tshibala, UDPS Félix…

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.