article comment count is: 2

Astuces pour rester clean malgré les coupures d’eau

Nous sommes habitués aux coupures d’eau, d’électricité et maintenant, d’internet. En dépit des dégâts énormes que nous causent ses différentes coupures, trouver des solutions, quelques fois insolites, semble être la seule voie à prendre. Par cette série des billets, je vous explique comment faire pour rester propre et présentable en cas des coupures de services susmentionnés. Ici, je vous présente quelques astuces pour rester clean en cas de coupures d’eau.

Désespérés, bien des habitants de Kinshasa sont contraints de s’approvisionner en eau autrement que par la Régie de distribution d’eau (Regideso), et d’user de techniques vraiment insolites  pour rester propres. C’est le cas des habitants du quartier Musey dans la commune de Ngaliema, mon quartier !  

Cela fait déjà deux jours que l’on n’a ni eau, ni électricité. Je me dis qu’au troisième jour, les choses reprendront leur cours normal. Quelques minutes  avant d’atteindre les 72 heures, les ampoules éclairent à nouveau nos maisons… Je saute de mon lit pour charger les batteries de mon téléphone et de mon ordinateur. Mon mal n’est qu’à moitié soulagé, car les robinets quant à eux, sont toujours secs. Toutes les réserves d’eau sont épuisées. « Comment allons-nous faire pour nous laver ? Et ces vêtements sales ? Comment allons-nous nous y prendre pour faire la cuisine ? » Je me pose des tas de questions sans savoir à quel saint me vouer.

Ces questions m’ont fait détester cette Regideso. Je pense surtout à mes compatriotes qui sont continuellement privés d’eau et d’électricité partout dans le pays. Je me mets dans leur peau… Que c’est pénible ! Je me suis questionnée au sujet de la « Révolution de la modernité », ce programme du chef de l’Etat visant à offrir des conditions de vie modernes à la population ;  le chantier eau et électricité et toutes ces promesses politiques pleines de démagogies. Ça donne la migraine ! Mais il me faut trouver rapidement de l’eau pour me laver, sinon tous mes rendez-vous du jour seront foutus.

Aller à la source la plus proche ou aux puits

Dans nos quartiers, souvent en périphérie de Kinshasa, il y a des lieux où coule l’eau de sources naturelles qui ne connaissent jamais les coupures. Ici, nous les appelons « Lubwaku ». L’une de mes sœurs nous donne l’idée d’y aller. Une zone champêtre, argileuse et  exposée au phénomène d’érosion dans le quartier Musey. Là, on trouve des sources d’eau. Enthousiasmées, nous emmenons des seaux, des bidons ainsi que des vêtements à laver. Sur le chemin, nous rencontrons plusieurs individus, tous avec un récipient à la main ou sur la tête.

En arpentant les surfaces humides et argileuses de ces endroits, plusieurs femmes glissent avec leurs récipients sur la tête. Il y a des rires, les uns se moquent des autres, même si nous sommes tous dans la même galère. Une fois les bidons remplis, les seaux pleins et le linge nettoyé, on rentre à la maison avec des fardeaux considérables sur nos têtes. Sur la route du retour, il nous faut remonter ces pentes raides… A un moment, il m’était difficile d’avancer. « Je suis bloquée, je ne sais plus monter, je vais tomber », criai-je en glissant. Heureusement que je me suis ressaisie. Faire tout ce trajet pour avoir de l’eau, c’est le prix à payer, on n’a pas le choix. Vive la révolution de la modernité !

Le demi-Dakar

Pendant le temps de « sécheresse », l’eau est une denrée rare que l’on ne doit pas gaspiller même quand vous devez vous laver. Il faut avoir des astuces pour rester propre avec un minimum d’eau. Par exemple, il faut faire ce que l’on appelle : le demi-Dakar, c’est-à-dire se laver à moitié, en privilégiant les parties sensibles du corps, notamment : les aisselles, les entrejambes et les parties intimes pour éviter des odeurs. Il ne faut pas oublier de laver la bouche et de se brosser les dents… Donc, calculez bien la proportion de vos besoins vitaux en fonction de la quantité d’eau dont vous disposez. C’est cela le demi-Dakar.

Lorsqu’on ne dispose que de très peu d’eau, on utilise des lingettes pour rafraîchir le visage, les mains, les bijoux  de famille… On porte un pantalon, on enfile les pieds dans les ballerines ou les baskets, le tour est joué… Personne ne saura que vous ne vous êtes pas lavé ! Il ne faut jamais oublier de mâcher un chewing-gum à la menthe pour casser la mauvaise haleine.  

Pour ceux qui ont les moyens, vous pouvez acheter des bidons d’eau. Un bidon d’eau coute 800 FC pour ceux qui ont leurs propres bidons, et 1500 FC pour ceux qui n’en ont pas. Cependant, pour remplir un seau, il faut 7 à 10 bidons d’eau ! Calculez le coût vous-même. Préparez biens vos poches avant de vous lancer dans cette démarche. En un jour, vous dépenserez la totalité de ce que vous payez par mois à la Regideso. C’est triste mais c’est ça la réalité.

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Mon Pays Natal

    Congo mon pays natal,
    Ton paysage me rappelle le paradis
    D’où mes ancêtres ont vécu
    Dans la joie sincère et
    Dans la solidarité légendaire.
     
    Beau est ton paysage,
    Grâce au fleuve qui traverse ton corps,
    Tes cours d’eau qui alimentent tout ton être,
    Outre Pluie et Sécheresse s’alternant pour ta joliesse.
    Ta beauté éblouit plus d’un.
     
    L’immensité de ta richesse me rassure.
    Parmi les potentiels riches du monde tu es classé.
    De tes biens le monde se révolte.
    Ta beauté et ta richesse,
    Sont la cause de tant de tracasseries.
     
    Hélas ! Tes efforts ne sont qu’une hécatombe.
    Où sont tes braves fils ?
    Pour défendre les intérêts de ton peuple !
    N’as-tu plus de défenseurs dignes ?
    Pour débourber ce peuple longtemps Sali !
     
    Il y a peu tu as recouvré ta liberté,
    Une liberté qui ne l’était que de nom.
    Les nouveaux colons nos frères,
    T’ont recolonisé à leur manière.
     
    Le néocolonialiste se complait de ta misère,
    Il te donne un goût amer de la vie.
    La vie politique morose,
    Désolidarise ton peuple habituellement uni.
     
    O Peuple Vaillant !
    Prend en mains ton destin !
    Crie fort et implore tes aïeux,
    Qu’ils te soutiennent dans ta lutte.
     
    O chers frères et sœurs,
    Fils et filles de mon pays,
    Soyons unis et tous à jamais
    Défendons notre chère terre.
     
    Va de l’avant mon pays natal.
    Préserve tes ressources pour ta postérité.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.