article comment count is: 8

Felix ou Katumbi : qui sera le candidat unique de l’opposition à la présidentielle ?

Qui veut aller loin ménage sa monture, dit-on. Une opposition qui va aux élections en ordre dispersé ne fera qu’aménager un boulevard pour la victoire de la majorité. Or, c’est maintenant le moment de bien préparer la présidentielle du 23 décembre 2018. Pourquoi pas un candidat unique de l’opposition ?

Qu’on le veuille ou non, Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi sont les deux poids lourds actuels de l’opposition. Une alliance entre Ensemble, le mouvement électoral de Moïse Katumbi et l’UDPS de Félix Tshisekedi est plus que nécessaire pour remporter la présidentielle et éviter d’éparpiller les voix dans les urnes.

Mais il faut voir dans l’opposition qui dispose d’un large soutien populaire. Or, pour le moment à en croire les derniers sondages, c’est Moïse Katumbi qui serait en tête. Et Félix Tshisekedi viendrait juste après lui.

Si cette tendance se maintient et se confirme jusqu’à l’approche de l’élection présidentielle, quelqu’un devra se désister en faveur de l’autre. Ça s’appelle la sportivité ou la real politique. Félix Tshisekedi sera-t-il alors prêt à laisser Katumbi être le seul candidat de l’opposition ? L’avenir le dira. Seulement, tout le monde connaît le péché éternel de l’UDPS : c’est son incapacité à faire des concessions. Or, à l’heure actuelle, l’opposition devrait s’unir, mettre de côté les ego et parler d’une seule voix.  

Katumbi peut-il appeler à voter pour Félix Tshisekedi ?  

Voilà une autre interrogation. Moïse Katumbi, malgré sa popularité, a de sérieux ennuis judiciaires. Il risque d’être empêché par le régime de Kabila de rentrer au pays pour participer à cette élection présidentielle du 23 décembre. Son projet de mobiliser 100 milliards de dollars de budget et de créer 3,5 millions d’emplois ne pourrait se concrétiser que s’il est au pays. On a vu jusque-là comment le gouvernement lui met des bâtons dans les roues. Car jugez-en vous-même : si notre gouvernement est capable d’empêcher le rapatriement de la dépouille d’un opposant mort, on voit mal comment il pourrait autoriser le retour d’un opposant vivant. Un opposant de la trempe de Katumbi devenu ennemi numéro un du régime.

Dans l’hypothèse où Katumbi ne reviendrait pas au pays au moment des élections, que va-t-il se passer ? Félix Tshisekedi serait alors le seul pion valable de l’opposition. Nous pensons que si l’ancien gouverneur du Katanga est suffisamment démocrate, il n’aura d’autre solution que d’appeler ses partisans à voter pour Félix Tshisekedi. D’où la question : Katumbi sera-t-il prêt à le faire ? L’avenir le dira également.

Ce que nous demandons, c’est que l’opposition fasse un effort pour éviter les erreurs de 2006 et de 2011. Il ne servira à rien de pleurnicher après avoir donné la chance à la majorité de remporter la présidentielle et de continuer à diriger le pays. Ensemble et l’UDPS doivent faire comme le PPRD et le Palu en 2006 pour une victoire sûre et certaine. Car, aller au scrutin présidentiel avec deux candidats poids lourds de l’opposition serait une erreur monumentale.

 


Vous pouvez lire aussi : Moïse Katumbi doit rentrer au pays pour renforcer l’opposition

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (8)

  1. Felix ou Katumbi? Ca veut dire qu’il n’y a pas d’autres opposant en RDC apart ces deux gens sans charisme?

  2. vraimnt courage aux leaders de l’opposition car l’union fait la force di-t-on!
    la politique congolaise sera honoreé grace à sa maturité préseteé par ses acteur. c’est le seul signe qui montre la présence de l’indépendance chez nous!
    que vive l’oeuvre patrice Mumumba! Que vive l’oeuvre Etienne tshisekedi! que vive Moise katumbi et d’audres patriotes qui soutiennent l’union du peuple congolais! que Dieu benisse Son excellence Monsieur le président de la RDC Joseph Kabila Kabange pour l’alternance du pouvoir!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.