article comment count is: 1

[Revue de presse] Les grandes manœuvres de l’opposition congolaise ont démarré

L’heure de rejoindre le processus électoral a-t-elle sonné en République démocratique du Congo ? Le moins que l’on puisse dire, en lisant les médias congolais en ligne la semaine dernière, c’est que l’opposition se range en ordre de bataille électorale. Les grandes manœuvres ont commencé. Découvrez-les dans cette revue de presse.

« Vers une alliance électorale MLC-PALU ? » interrogeait le site 7sur7, le 9 mars dernier. Le média rappelle qu’il s’agit là d’un parti de l’opposition, le premier, et un autre du pouvoir, le second. En plus, il avance deux noms dans ce rapprochement : Fidèle Babala, un proche de l’opposant Jean-Pierre Bemba le chef du MLC et Adolphe Muzito, ancien Premier ministre de la RDC pressenti comme un des successeur à Antoine Gizenga, le chef du Parti Lumumbiste, le Palu, c’est-à-dire, le premier allié du pouvoir.

« Nous parlons de la possibilité d’enlever les différentes difficultés que nous pouvons trouvées (sic) sur la voie de l’organisation des élections », a indiqué Lugi Gizenga, secrétaire permanent du Palu qui a représenté son parti avec Adolphe Muzito à cette rencontre, rapporte Radio Okapi.

Mobilisés pour gagner les élections

Un rapprochement qui promet de gêner la majorité présidentielle de Joseph Kabila où le porte-parole Shadari a lancé sommairement : « Nous ne sommes pas informés », écrit Cas-Info pour qui, l’homme « esquive » la question.

Dans un autre article, Cas-Info résume l’explication que Muzito donne de ce rapprochement surprenant : « Avec le MLC on a la même idéologie socialiste. » Et c’est sans détour que Muzito l’affirme. C’est « pour gagner les élections », explique-t-il, justifiant ainsi le fait qu’« il faut fédérer nos forces ».

« Après l’UNC, le PALU se rapproche du MLC », fait observer Politico. Et de préciser que « le rapprochement MLC-PALU intervient quelques jours seulement après celui du MLC et l’UNC (Union pour la nation congolaise de Vital Kamerhe), ces deux partis politiques qui ont annoncé la mise en place très imminente d’une plate-forme électorale commune pour les élections prochaines. »

Pas de candidat unique pour le Rassemblement ?

Et pendant ce temps-là, la bataille de leadership semble poursuivre son chemin, avec en tête la question : qui sera le candidat du Rassemblement aux prochaines élections ? « Felix Tshisekedi ne soutiendra pas la candidature de Katumbi à la présidentielle », titre Cas-Info qui cite ainsi Peter Kazadi, membre de l’UDPS, principal parti de l’opposition (arrivé 2e à la présidentielle de 2011).

Et de Johannesburg où le G7 et l’AR, membres du Rassemblement sont en conclave du changement, la réponse semble clairement donnée dans ce message contenu dans ce tweet : « Je m’adresse à vous en capitaine de l’équipe qui veut gagner », écrit Salomon Idi, conseiller de l’opposant Katumbi qui a déjà annoncé sa candidature à la présidentielle en RDC.

 

 


Vous pouvez lire aussi :

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Ir. Babo Katumbi, ce encouragean, pour vu k vs ne ns decevez pas comme toujour, je suis avec vs si reelement ces elections aurront lieu, car avec ce regime tous se compromettent a la derniere minute klk soit l’accord, ns vousllons une transition sans kabila, benediction moise kat.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.