article comment count is: 8

Pourquoi Kabila risque d’être déçu par son dauphin

En juillet 2017, un rapport américain a révélé que le président Joseph Kabila et sa famille détiennent plus de 80 entreprises et sociétés qui génèrent des revenus de plusieurs centaines de millions de dollars depuis 2003. Le rapport ajoutait que « les investissements de la famille Kabila auront certainement  une influence sur ses prises de décision durant la transition politique actuelle ».

Pour moi, il est clair que ces investissements de Kabila – dont il est question dans le rapport des chercheurs américains – ont eu une influence sur la façon dont il a choisi son dauphin, Emmanuel Ramazani Shadary, après avoir refusé de quitter le pouvoir à la fin de son dernier mandat en 2016. Dans des conditions normales, Kabila aurait pu laisser les militants de son parti choisir démocratiquement le candidat qu’ils veulent pour lui succéder. Mais le fait qu’il ait tenu lui-même à imposer un dauphin, mettant au service de celui-ci sa machine de propagande, mais aussi empêchant un opposant sérieux comme Katumbi à déposer sa candidature, montre bien que Kabila veut mettre au pouvoir quelqu’un qu’il pourra contrôler et qui protègera ses énormes intérêts.

Attention, un dauphin peut se débarrasser de son mentor

Ce que Kabila semble ignorer, c’est que les dauphins, une fois au pouvoir, cherchent toujours à se libérer de l’emprise de leurs anciens mentors. L’exemple le plus frappant est celui du nouveau président angolais João Lourenço qui, aussitôt aux affaires, s’est dépêché d’écarter le fils et la fille de son prédécesseur. Mais on peut donner aussi l’exemple de Laurent Désiré Kabila. Sa guerre contre Mobutu en 1996 a commencé comme une initiative des Rwandais et des Ougandais qui voulaient démanteler les camps de refugiés installés dans le Nord et le Sud-Kivu, d’où s’organisaient les anciens génocidaires pour déstabiliser Kigali. Ougandais et Rwandais avaient choisi Mzee Kabila comme simple porte-parole local, pour que leur opération soit acceptée par les Congolais. Mais Laurent Désiré Kabila s’est vite imposé comme un chef indépendant et n’a pas tardé à se débarrasser de ces anciens mentors.

Le nouveau pouvoir devra faire des concessions

De la même façon, si Shadary est élu, il aura ses propres intérêts, pas nécessairement financiers, qui ne seront pas toujours les mêmes que ceux de Joseph Kabila. Bien sûr, il ne sera pas animé par un esprit de revanche, comme Kabila pourrait le craindre d’un Moïse Katumbi par exemple. Mais la RDC dépend de l’aide extérieure comme beaucoup d’autres pays africains. Shadary – s’il est élu – subira beaucoup de pressions pour lutter contre la corruption, afin de pouvoir normaliser les relations de son pays avec les grandes puissances, qui sont maintenant en froid avec Kabila.

Shadary sera aussi obligé de tendre la main et de faire des concessions aux opposants et à la société civile pour se construire une grande légitimité. Tout cela le poussera à faire des réformes qui finiront peut-être par nuire aux sociétés de Kabila et de sa famille, lesquelles prospèrent aujourd’hui en grande partie avec l’aide de l’État congolais.

 


Vous pouvez lire aussi : Emmanuel Ramazani Shadary, un Medvedev congolais ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (8)

  1. Si cet homme est véritablement congolais, voilà ce qu’il fera. Mais si c’est pas le cas, il protégera son mentor. Ce qui lui attirera la furie du peuple qui attend un president qui aura à venger la souffrance des congolais et surtout les massacres de Beni.

  2. Je pense que shadari,un si grand monsieur ne se laissera pas faire,en ce que je sache,chadary est un bebe politique,pas mur,il va tout apprendre comme son mentor

  3. Un homme aux pouvoir il peut ce laisser manupiler par un homme ? Les homme sont des hypocrite meme chadari un jour kabila regreterai d’ avoir choisire ce dernier comme dauphin

  4. Un homme aux pouvoir il peut ce laisser manupiler par un homme ? Les homme sont des hypocrite meme chadary un jour kabila regreterai d’ avoir choisire ce dernier comme dauphin

  5. Ce que vous oublier aussi, Kabila joue le rôle de poutine est shadary medeve, Kabila a un armes très fort est solide, cet a lui seul avec tout les armeés fort du pays , a tout moment shadary vas essayer de faire quelque choses il sera averti, Kabila est shadary sont aussi de parente , il sait bien le jeux qu’il joue tous les deux.

  6. Il cherchera d’abord à avoir une connessaince développée dans la politique et après il va se débarrasser de son mentor

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.