article comment count is: 2

[Revue de presse] Joseph Kabila aurait-il trahi le Palu ?

Pas encore de divorce entre la majorité du président Joseph Kabila au pouvoir et son grand allié depuis 2006, le Parti Lumumbiste unifié (Palu), d’Antoine Gizenga. Sur l’autel du retour à l’entente, une victime de taille : Adolphe Muzito, l’ancien Premier ministre devenu porte-voix ces derniers jours, d’une coalition des partis politiques hostiles à son ancien patron.

La conséquence de cet activisme, qui a sans doute gêné la majorité présidentielle (MP) est la suspension, suivie du remplacement de Muzito et d’un fils de Gizenga, auteurs du rapprochement du Palu avec l’opposition. Le 15 mars, écrit Politico, « Wolf Gimasa remplace Lugi Gizenga et Godefroid Mayobo, Adolphe Muzito ».

Adolphe Muzito, alors secrétaire adjoint chargé des questions électorales du Palu, « pense qu’il y a une nécessité qui s’impose pour les partis de la « gauche socialiste » de fédérer leurs forces pour espérer une victoire aux prochaines élections », si l’on en croit un article du site Actualité du 9 mars. C’était alors que Muzito annonçait des discussions allant dans cette optique avec le Mouvement de libération du Congo (MLC, opposition).

Le Palu tenté de prendre sa revanche sur Kabila ?

Le 14 mars, le quotidien kinois Le Phare y voyait même un « divorce consommé » entre Gizenga, chef du Palu et Joseph Kabila, chef de la MP. Au fond, parlant de « vraies raisons de ce divorce », ce média cite un cadre du Palu intervenant sur les antennes de la radio kinoise Top Congo.

« A l’en croire, écrit Le Phare, il était convenu en 2006, dans le deal électoral entre « nationalistes de gauche », que la majorité présidentielle devait soutenir le candidat du Palu à l’élection présidentielle à l’expiration de deux mandats de Joseph Kabila à la magistrature suprême ».

Kabila, un allié qui trahit les contrats ?

Pour aller droit vers une union à trois sollicitée par Muzito, l’UNC, parti de l’opposant Vital Kamerhé, a invité « le Palu à quitter le gouvernement ! », rapporte La Prospérité.

Malgré sa suspension, l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito a fait cette déclaration présentée sur le site du Centre d’analyses et de stratégies (CAS) : « La coalition entre la MP et Palu doit cesser. » Pour lui, poursuit le site CAS-Info, « le Palu ne veut pas de « cadeaux empoissonnés » venant des gens « qui ne seront pas d’accord avec notre politique » ». Muzito accuse le parti présidentiel (PPRD) de « vouloir manipuler » le Palu en vue de le diviser, écrit Politico.

 


Vous pouvez lire aussi : Qui sera le candidat de la Majorité présidentielle pour succéder à Joseph Kabila ?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. *Nuos n’avons plus besoin de kanisa! Nous sommes tellement fatigué de lui.il doit exclusivement démissionné de son poste sans aucun bref dellet!

  2. *Nuos n’avons plus besoin de kabila! Nous sommes tellement fatigué de lui.il doit exclusivement démissionné de son poste sans aucun bref dellet!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.