article comment count is: 0

Viols, violences, et difficile retour à la paix en RDC

A Lubumbashi dans le Haut-Katanga, le viol semble devenir progressivement une culture. Dans le Nord-Kivu, les tracasseries et les tensions interethniques font craindre le pire. Au Kasaï-Oriental, la paix est revenue dans certains villages, et les populations tentent de refaire leur vie après la guerre de Kamwina Nsapu.

Voici cinq articles publiés sur Habari RDC et qui vous donnent un aperçu général de la situation d’insécurité dans plusieurs parties du Congo-Kinshasa.

Pas de vol sans viol à Lubumbashi

Lubumbashi voit s’enraciner une culture de viol. Les brigands abusent sexuellement des femmes et même des petites filles lors des cambriolages. Ce phénomène tend à s’installer dans la durée, au vu et au su des autorités. Vous pouvez le lire en cliquant ici.

Protecteurs le jour, malfaiteurs la nuit

Vous feriez mieux d’être prudents lorsque vous rencontrez des militaires des Forces armées de la RDC la nuit dans la ville de Beni. Certains d’entre eux vont vous dépouiller de tous vos biens de valeur. La cherté de la vie, les mauvaises conditions de travail et de logement, la modicité de leurs soldes… sont ce qui les pousse à se comporter ainsi. Pour en savoir plus, ouvrez ce lien.

Elle s’en va toute jeune  en voulant protéger des vies

Garde du parc des Virunga dans le Nord-Kivu, Rachel Katumwa, à peine âgée de 25 ans, a été tuée alors qu’elle tentait de protéger deux touristes britanniques contre des assaillants. Cette situation remet à la surface la question jamais résolue de l’insécurité quotidienne dans le plus grand parc du Congo. La blogueuse de Habari RDC Esther Nsapu rend hommage à cette fille courageuse tuée dans l’exercice de ses fonctions.

Non à la scission du Nord-Kivu

Après les violences interethniques ayant secoué plusieurs fois la province du Nord-Kivu, une pétition a été lancée par quelques notables pour demander la scission de la province en deux provinces distinctes. Une pour les Hutu et une autre pour les Nande. Notre blogueur  Sammy Mupfuni craint un conflit interethnique généralisé au Nord-Kivu. Il invite les pétitionnaires à abandonner le plus vite leur projet sécessionniste.

Après la guerre, la désolation au Kasaï

La pauvreté empêche les habitants du village de Miketa dans le Kasaï-Oriental de reprendre une vie normale. Pour cause, la guerre entre forces loyalistes et la milice Kamwina Nsapu a laissé de dégâts immenses tant sur le plan des infrastructures que des produits alimentaires. De nombreux enfants sont en proie à la malnutrition sévère. Retrouvez des témoignages sur les affres de cette guerre.

  1. https://habarirdc.net/culture-viol-lubumbashi-installer-arme-guerre-crime/
  2. https://habarirdc.net/militaires-fardc-affames-mal-loges-tracasser-population-beni/
  3. https://habarirdc.net/hommage-rachel-katumwa-ranger-garde-par-virunga-tuee-nord-kivu/
  4. https://habarirdc.net/diviser-nord-kivu-solution-conflits-communautes-hutu-nande-petition-cohabiter/
  5. https://habarirdc.net/refaire-vie-guerre-kamwina-nsapu-kasai-rebatir-cases-village-miketa-enfants-malnutrition/

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.