article comment count is: 0

La menace de Kamwina Nsapu de retour

Est-ce encore le début d’un nouveau bain de sang dans l’espace Grand Kasaï ? Je me pose encore cette question. Les miliciens Kamwina Nsapu font encore parler d’eux. Qu’attend le gouvernement pour réagir ? Voilà que ces hors la loi se réorganisent et effectuent régulièrement des attaques souvent meurtrières dans la province du Kasaï-Central. Ces attaques constituent un démenti aux propos des autorités qui ont fait croire que la milice a été définitivement démantelée et mise hors d’état de nuire.

Les Kamwina Nsapu sont hors d’état de nuire ? Détrompez-vous, car les derniers affrontements en date entre ces miliciens et une patrouille de l’armée dans la localité de Lombelu au Kasaï-Central ont fait 15 morts parmi lesquels des civils innocents. À chaque fois viols et atrocités sont au rendez-vous. Pas plus tard qu’il y a quelques jours, un chef coutumier et sa femme ont été retrouvés égorgés dans le village Katole à environ 30 km de la ville de Kananga. Le mode opératoire est bien celui des Kamwina Nsapu. Peu avant ce drame, la province du Kasaï-Central avait déjà enregistré sept morts dont quatre militaires égorgés par les miliciens en l’espace de deux semaines. Cette nouvelle recrudescence d’attaques des Kamwina Nsapu est à prendre au sérieux et des dispositions doivent être prises avant que la milice n’embrase à nouveau l’espace Grand Kasaï. Il y a donc de quoi s’inquiéter.

A quoi a servi le forum de paix ?

L’année dernière, un « forum sur la paix et la réconciliation dans l’espace Grand Kasaï » a été organisé par le gouvernement à Kananga pour enterrer la hache de guerre entre les fils et filles de cette région. Hélas, aujourd’hui force est de constater que la situation est la même après ce ce fameux forum car le sang coule encore. Je ne veux pas revivre encore ce conflit qui a endeuillé des milliers de familles dans notre Kasaï. Pourtant, des pactes de paix ont été signés par des chefs coutumiers et plusieurs promesses faites par les autorités pour la prise en charge des victimes et la reconstruction de l’espace grand Kasaï. Des promesses non tenues comme d’habitude.

Ce forum n’a servi qu’aux grands de ce pays de se retrouver pour parler de leurs affaires et empocher des perdiems, au lieu de discuter les vraies causes du phénomène Kamwina Nsapu. Tout le monde sait que les vrais chefs de milices, les vraies victimes et les personnalités complices n’ont pas pris part à ce fameux forum. Conséquence, les atrocités continuent.

Mieux vaut prévenir que guérir

Jusque là, seul le Kasaï-Central est ciblée par les miliciens. Mais rappelez-vous qu’en 2016, le phénomène a commencé au Kasaï-Central avant d’embraser cinq autres provinces du pays. Même la capitale a été touchée. La preuve, il y a aujourd’hui un procès Kamwina Nsapu au tribunal militaire de garnison à Kinshasa. Je pense que c’est maintenant que les autorités doivent agir en prenant toutes les dispositions qui s’imposent pour barrer la route à ces terroristes.

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.