article comment count is: 1

RDC : retour d’Ebola et des présidentiables

La semaine du 31 juillet au 5 août dernier en RDC aura été marquée par les démarches de deux candidats à la présidentielle de 2018. D’une part, Jean-Pierre Bemba est revenu sur le sol de ses ancêtres après dix ans de détention à La Haye. Et d’autre part, Moïse Katumbi s’est vu refuser le droit de rentrer en RDC pour déposer sa candidature. Nous revenons également sur la réapparition du virus Ebola.

A quel jeu joue Jean-Pierre Bemba ?

Jean-Pierre Bemba a mis à profit son séjour de courte durée en RDC pour non seulement déposer sa candidature à la présidentielle, mais aussi pour visiter la tombe de son père, enterré à Gemena dans l’ex-province de l’Equateur. De quoi pousser une certaine opinion à s’interroger sur le rôle exact que va jouer cet ancien chef rebelle blanchi par la CPI à quelques mois de la tenue des élections. Tentative de réponse dans ce billet.

Population et services de sécurité mobilisés pour et contre Katumbi

Si Bemba est rentré au pays sans trop de gymnastique, cela n’est pas le cas d’un autre candidat à savoir Moïse Katumbi. L’ancien gouverneur du Katanga s’est vu interdire l’atterrissage avec son jet privé à l’aéroport de la Luano à Lubumbashi. L’accès au poste frontalier de Kasumbalesa lui a également été refusé alors que des milliers de ses partisans l’y attendaient. Revivez l’ambiance qui a régné à Lubumbashi vendredi 3 août, jour où Moïse Katumbi espérait rentrer en RDC, en cliquant sur ce lien.

Seth Kikuni est-il le prochain président de la République ?

Un jeune entrepreneur à peine âgé de 37 ans, inconnu de la scène politique congolaise, a lui aussi déposé sa candidature pour briguer la magistrature suprême. Il s’appelle Seth Kikuni. Un geste salué par les uns et critiqué par les autres, surtout sur les réseaux sociaux. Dans un marigot politique congolais plein de caïmans de tout genre, il y a de quoi se demander si Seth Kikuni, réussira à créer la surprise en devenant le nouveau raïs de la RDC. Retour sur sa candidature dans ce billet.

« Et autres choses » : la chanson qui défraie la chronique

La RDC est en pleine période préélectorale et l’inspiration ne manque pas chez les jeunes artistes en particulier. Shako Babutwa par exemple vient de lancer sur le marché du disque un nouveau morceau intitulé « Ma ». Cette  chanson, qui a déjà conquis un large public dans l’est de la RDC, met en scène un député qui promet monts et merveilles à la population dans l’unique objectif de se faire élire. Retrouvez la chanson et les propos de cet artiste sur ce lien.

La bataille s’annonce dure pour venir à bout d’Ebola dans le Nord-Kivu

Le ministre de la Santé, Oly Ilunga, a déclaré le 1er août une nouvelle épidémie à virus Ebola en territoire de Béni dans le Nord-Kivu. Contrairement à la province de l’Equateur où l’épidémie a été éradiquée quelques jours plutôt, le blogueur Rodriguez Katsuva prévient que la situation sera difficile à maîtriser dans la région de Béni en proie à des attaques récurrentes des groupes armés. À cela s’ajoutent d’intenses mouvements de populations. Ce qui va compliquer la tâche aux équipes chargées de mener la riposte contre le virus dans cette région, comme vous pouvez le lire ici.

  1. Jean-Pierre Bemba : un éléphant dans une élection de porcelaine ?
  2. Lubumbashi : tensions durant l’attente du retour de Moïse Katumbi
  3. Seth Kikuni : un jeune sans carrière politique peut-il devenir président ?
  4. « Et autres choses » : la chanson anti fausses promesses électorales au Nord-Kivu
  5. Ebola plus difficile à gérer à Beni que dans l’Equateur

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Pourquoi le pouvoir en place refusé le retour de l’ex gouverneur du katanga au pays ? Alors qu’il est un point fort de la plate forme de l’opposition .

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.